5 questions à se poser pour vous éviter les mauvais choix

question-piege-fille-femme

Je dois entendre : «Ça je ne les jamais porté!» à peu près une fois par jour. Combien de pièces de vêtements dorment dans votre garde-robe avec l’étiquette encore dessus et de pièces que vous n’avez portées que quelques fois, car vous regrettiez votre achat? La raison est simple, vous ne vous êtes probablement pas posé ces  5 questions!

1.    Suis-je certaine de mon choix? Je ne sais pas pourquoi, mais il y a souvent un effet wow en boutique qui s’estompe une fois à la maison. Mon truc: prenez quelques jours pour voir si le vêtement vous reste en tête. Pour ma part, 70% du temps je n’y repense plus. Par contre, si j’y repense à plusieurs reprises les jours suivants, je cours l’acheter!

2.    Est-ce que le prix correspond à mon budget? C’est une question primordiale à se poser pour vous éviter de sursauter lorsque vous recevrez votre compte de carte de crédit.

3.    Le vêtement a-t-il un bon rapport qualité-prix? Ce n’est pas toujours évident, même pour moi qui vis pratiquement dans les magasins. Ce qui influence le prix: le tissu, les détails, la rareté, la publicité et les coûts du local. Assurez-vous que vous payez pour la qualité du tissu, les détails de style et de confection, plutôt que de payer pour la marque et le prestige. Si le vêtement nécessite de l’entretient au nettoyage à sec, n’oubliez pas de le prendre en considération, car vous devrez l’ajouter au prix du vêtement.

4.    Avec quoi pourrais-je le porter?  Pour maximiser votre garde-robe, il est essentiel de se demander si les nouveaux vêtements s’agenceront avec vos autres pièces. Pensez aussi avec quelles chaussures vous les porterez. C’est souvent cet élément qui rend la tâche plus difficile. Si vous n’êtes pas certaine, assurez vous des politiques de retour de la boutique et faites l’exercice une fois rendu à la maison.

5.    Suis-je confortable à 100%? Si vous n’avez ne serait-ce qu’un léger inconfort dans la cabine d’essayage, imaginez-vous après l’avoir porté toute la journée! Combien de paires de chaussures ont pris la poussière dans ma garde-robe parce qu’elles me faisaient mal au pied. Pourtant, j’étais pratiquement confortable en boutique…La leçon de cette histoire, si vous n’êtes pas confortable à 100 %!