Partie 1: Et si je magasinais intelligemment?

Confessions-Shopaholic

Quand on fait affaire avec une styliste personnelle, on sait à l’avance que nos vêtements seront magasinés intelligemment. Quand on exécute la tâche seul, sans repères et soutien moral (dieu sait que ça en prend parfois!), le résultat peut s’avérer moins concluant. J’en suis consciente, ce n’est pas toujours facile de faire les bons choix. On est souvent aveuglé par des coups de cœur qui deviennent parfois moins glamour une fois rendu à la maison. Mais comment éviter de faire ces mauvais achats?

Une première question est cruciale : « En ai-je réellement besoin? » Si vous répondez oui à cette question, poussez votre résonnement plus loin en visualisant les pièces de votre garde-robe. Avec quels vêtements pourrez-vous agencer votre nouvel achat? Si vous ne trouvez qu’un seul agencement possible, c’est probablement que c’est un mauvais achat. Pensez aussi aux souliers et aux accessoires que vous possédez. Si vous n’en possédez aucun qui pourrait s’y agencer, n’oubliez pas de les ajouter au prix du vêtement pour prendre conscience de son coût réel.

Respectez votre budget. Vous ne devriez même pas vous rendre à la cabine d’essayage si vous considérez le vêtement hors de prix. Vous devriez aussi vous interroger à savoir si le prix du vêtement est justifié. Prenez le temps d’observer les trois principaux aspects qui justifie une variation de prix : la qualité de confection, le pays d’origine et la composition du tissu. Je peux vous assurer que l’on paie souvent trop cher pour ce que ça vaut réellement!

Vous devriez toujours prendre le temps d’essayer un vêtement avant de l’acheter. Pour plusieurs raisons, bien sûr, mais particulièrement pour tester son confort. Avant d’être styliste, j’omettais souvent ce détail essentiel. J’ai collectionné les souliers trop hauts que je n’ai jamais portés. De trop nombreuses fois j’ai acheté un lainage qui m’irritait la peau en me disant que ça allait passer. Eh oui, même moi j’ai déjà commis ces erreurs! Évidement, j’évite aujourd’hui de faire de tels faux-pas, même si la tentation est parfois forte devant un coup de cœur. Il faut savoir se raisonner.

La suite dans 1 semaine…